05 janvier 2007

Elle est partie au matin du 31 décembre. Elle est partie sans bruit, calme, soulagée. Elle était magnifique. Aussi belle qu'avant ses insupportables chimiothérapies qu'elle a endurées en vain trois années durant. On aurait pu croire qu'elle souriait; ultime bras d'honneur à cette salope de maladie, comme pour lui dire: "tu m'as tuée, mais tu ne m'as pas enlevé ma dignité".

Pendant que chacun faisait sa liste au Père Noël, le seul cadeau que je demandais était que ma femme vive. Elle n'avait que 41 ans. J'étais tout prêt à croire que quelqu'un, là haut ou ailleurs, entendrait mes prières. Bien sûr, c'était stupide. J'aurais dû savoir depuis longtemps que le Père Noël n'existait pas. Pas plus que Dieu.

Posté par White Spirit à 00:12 - Commentaires [12] - Permalien [#]


Commentaires sur Elle est partie au matin du 31 décembre. Elle est

    je viens de tomber par hasard sur votre blog et je suis triste pour vous et vos enfants (même si je ne vous connais pas).Je vous fait mes condoléances (même si c'est ce que l'on dit tout le temps).Ne vous inquiètez pas ,vous y arriverez a emmener vos enfants là ou ils auront besoin d'être emmener.Et non rien n'existe pour sauver les meilleurs,
    Vous allez peut etre trouver mon message stupide ,mais a vrai dire je ne sais pas quoi dire .
    Dajoky

    Posté par dajoky, 05 janvier 2007 à 00:27 | | Répondre
  • Écris!

    Tu peux écrire tes pleures, tes cris et tes rages nous les lirons et si cela peux t'aider, nous les partagerons. Si tu écris calme et soulagé nous comprendrons aussi et pareillement serons à tes cotés. Pour l'instant la vie m'épargne mais ses courbes sont imprévisibles... le temps lui est certain.
    Bize

    Posté par Daniel, 06 janvier 2007 à 05:12 | | Répondre
  • Saloperie de maladie, oui (
    On est toujours trop jeune pour mourir... mais 41 ans, bon sang ! C'est injuste (

    Les mots me manquent. L'émotion contenue dans ton message est si forte, c'est émouvant. A coté de ça, je bous à l'intérieur, je hais cette maladie injuste et sournoise qui emmene tant de personnes.

    Je ne sais qu'écrire, sinon que pense fort à toi et ta famille. Et je vous souhaite beaucoup de courage.

    Bises.

    Posté par Tippie, 06 janvier 2007 à 13:10 | | Répondre
  • une pensée pour vous- avec tout ce que vous pouvez imaginer de compassion dessous. A bientôt. Je reviendrais vous voir.

    Posté par anita, 06 janvier 2007 à 15:01 | | Répondre
  • Ces situations là sont insupportables. une pensées pour vous et vos enfants.

    Posté par Thygo, 07 janvier 2007 à 07:52 | | Répondre
  • Bises

    ...

    Posté par Enn', 07 janvier 2007 à 17:36 | | Répondre
  • Crépuscule

    Elle sourait
    comme pour vous offir un dernier cadeau.

    Posté par laparhasard, 07 janvier 2007 à 21:01 | | Répondre
  • Bisous pudiques.

    Posté par honey, 08 janvier 2007 à 22:42 | | Répondre
  • Pensées amicales

    Monsieur,

    Je tombe sur votre site suite à une succession de liens, et je suis très ému.

    Je suis médecin dans un laboratoire pharmaceutique, l'un de ceux qui fabriquent ce que vous appelez si justement ces saloperies de chimiothérapies. Chaque fois que je le peux, je rencontre des patients au sein d'associations, et je m'efforce de toujours garder à l'esprit ce que signifient le cancer et ses traitements, tant pour les patients eux-mêmes que pour ceux qui partagent leur vie.

    C'est à ces patients ainsi qu'à des gens comme vous que je dois de toujours me souvenir que derrière mon travail, au-delà des murs de mon burau, il y a des vies chamboulées.

    Votre souhait d'être capable d'amener vos enfants à l'âge adulte est très beau, et en vous lisant, je sais que ce souhait sera réalisé, que vos enfants devront énormément à l'amour de leurs parents.

    Merci pour votre très beau témoignage. Je continuerai à vous lire.

    Je vous prie d'accepter mes pensées amicales (je ne trouve pas d'autre mot, mais vous me comprendrez), à vous et à vos enfants.

    Bruno Boniface

    Posté par Bruno, 11 janvier 2007 à 11:40 | | Répondre
  • Bruno

    Merci pour vos paroles de réconfort.
    Si vous me permettez une petite rectification, je parlais dans mes posts de "salope de maladie" et "d'insupportable chimiothérapie". Je suis bien conscient que ces chimios, aussi pénibles soient-elles, font actuellement partie des seules armes dont nous disposons. Votre travail est précieux.

    Posté par White Spirit, 11 janvier 2007 à 14:12 | | Répondre
  • mauvais pas

    de tout coeur avec toi qui me manquais sur Frivoli.
    Tu auras fait, vous aurez fait le maximum pour vivre cette partie de ta vie
    et engager au mieux ce chemin qui reste, avec du monde autour, des activités qui soutiennent l'élan vital;
    le tien
    et celui de tes enfants

    Posté par giovinetta, 13 janvier 2007 à 15:34 | | Répondre
  • encouragements

    j'ai été très attristé par ton recit car je sais que tu aimais ta femme et heureusement pour toi et tes enfants tu as retrouvé une personne qui t'a aide à traverser cette mauvaise passe . sylvie F.

    Posté par joelle gard, 10 mars 2007 à 13:36 | | Répondre
Nouveau commentaire